slideshow slideshow slideshow slideshow slideshow slideshow slideshow slideshow slideshow

Vous êtes ici

Patrice CRESSIER

Chargé de recherche
CNRS
Champs de recherche: 
Archéologie et histoire de l'art islamique
Al-Andalus, Maghreb, franges sahariennes
Contact: 
cressierpatrice@yahoo.es
Photo: 
Curriculum vitae: 

Ingénieur d'État en géophysique (Université Louis Pasteur - Strasbourg 1, 1975), docteur de troisième cycle en géophysique (Université Louis Pasteur - Strasbourg 1, 1980), docteur de troisième cycle en archéologie et histoire de l'art islamique (université de Paris 4 - Sorbonne, 1981). Membre de la section scientifique (aujourd'hui EHEH) de la Casa de Velázquez (1981-1984). Chargé de recherche au CNRS (1984-1994). Directeurs des Études (Antiquité et Moyen Âge) à la Casa de Velázquez (1994-2002). Chargé de recherche au CNRS depuis 2002.

Responsable de divers programmes archéologiques en Espagne, au Maroc et en Tunisie. Membre de l'Institut archéologique allemand. Membre de comités scientifiques ou de rédaction de plusieurs revues scientifiques françaises et espagnoles.

Recherche en cours: 

Mes recherches sur la ville islamique abordent celle-ci sous plusieurs angles et pour différentes époques : la genèse de la ville islamique en Occident (manifestations, causes et acteurs du processus de réurbanisation du Maghreb à partir du milieu du IXe siècle, au travers de travaux de terrain et de l'analyse des sources, au Maroc et dans le sud de l'Algérie) ; la ville califale en Islam d'Occident (Xe siècle. Organisation urbaine, moteurs économiques, culture matérielle, architecture et pouvoir ; pour le califat fatimide, la réflexion est menée à partir des fouilles de Sabra al-Mansûriya, à Kairouan en Tunisie, et pour le califat omeyyade dans le cadre de successifs programmes espagnols « I+D » centrés sur Madînat al-Zahrâ' et Cordoue) ; la ville mérinide (Maroc, en particulier sur la façade atlantique et la zone du détroit de Gibraltar, aux XIIIe-XIVe siècles : urbanisme et djihad). Un second champ de mes activités concerne les paysages médiévaux en Islam d'Occident (ceux-ci sont perçus au travers des modes d'exploitation des ressources naturelles, principalement les parcellaires irrigués et l'hydraulique rurale ainsi que les mines, mais l'analyse des relations entre habitat, terroirs et fortification occupe également une place importante). Enfin je travaille depuis de nombreuses années sur le décor des monuments islamiques d'Occident (formes et fonctions, identité et légitimation, cadres et modes de production), mon attention se portant principalement sur les deux califats (omeyyade de Cordoue et fatimide d'Ifrîqiya), les royaumes de ta'ifa et les périodes almohade et mérinide ; chapiteaux et décors de stucs sont des objets d'étude privilégiés.