slideshow slideshow slideshow slideshow slideshow slideshow slideshow slideshow slideshow

Vous êtes ici

L'Épopée sensible – Les émotions de l'Europe médiévale et le discours épique

Programme

Jeudi 17 mars (ENS de Lyon, Amphithéâtre Descartes)

13 h 30           Accueil

Session I : Introduction et généralités
Présidente de séance : Muriel Ott (Strasbourg)

14 h                 Ouverture
14 h 15           Beate Langenbruch & Pablo Justel (ENS de Lyon) :
« Introduction et état des lieux : les recherches sur l’épopée médiévale européenne et l’émotion »
14 h 45           Damien Boquet (Aix-Marseille) :
« Vers une anthropologie médiévale des émotions »
15 h 15           François Suard (Paris Ouest Nanterre) :
« Émotion et création du personnage épique (Chanson de Roland, Chanson de Guillaume, Raoul de Cambrai) »
Discussion
Pause

Session II : La Performance, ses moyens et ses réponses émotionnelles
Président de séance : François Suard (Paris Ouest Nanterre)

16 h 30           Jean Maurice (Rouen) :
            « Les aspects théâtraux du texte épique et leur performance »
17 h                Hubert Heckmann (Rouen) :
« Y a-t-il des Pathosformeln dans la chanson de geste ? »
17 h 30           Antoni Rossell (Barcelone) :
« Chanson de geste romane : Une reconstruction musicale pour l’interprétation des émotions »
Discussion

Vendredi 18 mars (ENS de Lyon, Amphithéâtre Descartes)

Session III : Les Affects dans les antagonismes guerriers
Présidente de séance : Laurence Moulinier (Lyon 2)

9 h                   Alberto Montaner (Saragosse) :
« Sensibilité insensible ? Les émotions de la lutte »
9 h 30             Evamaria Freienhofer (Berlin) :
« Colère et pouvoir – une toute nouvelle conception de la Chanson de Roland au Rolandslied »
10 h                Ingvil Brügger Budal (Bergen) :
« French Feelings – the Norse way. Emotions in the translated riddarasögur »
10 h 30            Jean-Claude Vallecalle (Lyon 2) :
« La colère du héros dans l’épopée franco-italienne du xive siècle »

Discussion
Pause

Session IV : Émotions transcendantes
Président de séance : Alberto Montaner (Saragosse)

11 h 45           Francisco Bautista (Salamanque) :
            « El héroe misterioso : religiosidad y maravilla en la tradición heroica castellana »
12 h 15           Diego Bejarano (Saragosse) :
« La emoción espiritual en la épica española : del Cantar de mio Cid a La Araucana »

Discussion

13 h                Déjeuner

Session V : Communautés épiques
Présidente de séance : Corinne Pierreville (Lyon 3)

14 h 15           Philippe Haugeard (Orléans) :
« Les émotions familiales dans la chanson de geste : l’exemple de Garin le Loherenc »
14 h 45           Pablo Justel (ENS de Lyon) :
« La joie du Cantar de mio Cid »
15 h 15           Carlos Heusch (ENS de Lyon) :
« De l’amitié épique à l’amitié chevaleresque »
15 h 45           Emma Goodwin (Oxford) :
« Stratégies discursives qui visent à construire une identité nationale ? Une comparaison de quelques chansons de geste »
Discussion
Conclusions

17 h                Clôture

 

Comité scientifique : Beate Langenbruch & Pablo Justel (ENS de Lyon/Saragosse, CIHAM)
Damien Boquet (Aix-Marseille, TELEMMe)

Notre manifestation s’inscrit dans l’histoire des émotions en étudiant les manifestations de ces dernières dans les discours épiques de l’Europe médiévale. Depuis longtemps, les recherches sur la chanson de geste, les épopées franco-italiennes, espagnoles, allemandes ou norroises du Moyen Âge se sont intéressées à la construction du personnage épique, parfois avec des apports intéressants sur le plan théorique et pratique, mais sans toujours réussir à éviter l’écueil du psychologisme ou celui d’une vision somme toute descriptive.
Dans le contexte des recherches naissantes et des publications récentes qui renouvellent notre connaissance du monde intime et sensible du Moyen Âge, tant du côté des historiens que de celui des littéraires* , il paraît nécessaire d’échanger sur les acquis et les méthodes et de faire se rencontrer des spécialistes représentatifs de différents pays européens et de leurs littératures épiques respectives. Naturellement, les questions d’anthropologie historique et de comparatisme se conjugueront à celles qu’on peut formuler à propos du genre littéraire, afin de mesurer la spécificité de l’expression, de la représentation et de la réponse émotionnelle que produit et suscite le discours épique médiéval.
Après avoir posé les bases de notre réflexion collective, qui montrera la particulière pertinence de la question des émotions pour l’épopée médiévale et ses héros (Session I : Introduction et généralités), nous nous intéresserons à la question de la performance. Comment les procédés formels, spectaculaires et/ou musicaux, puis les aspects de théâtralité font-ils surgir rire et pathos, douleur et colère (Session II : La Performance, ses moyens et ses réponses émotionnelles) ?
Quelles sont ensuite les émotions complexes qui se font jour dans l’opposition des forces belligérantes et leur représentation manichéenne ? Comment comprendre l’intrication des émotions individuelles et collectives, dès lors que la colère ou la haine peuvent prendre une place au moins aussi importante que l’amitié ou l’amour, comme dans le Cycle de Guillaume d’Orange, le Cantar de mio Cid ou le Ruotlandes liet (Session III : Les Affects dans les antagonismes guerriers) ? Dans quelle mesure le sentiment religieux et le lien à la transcendance intègrent-ils les codes du genre, perceptibles par exemple dans la prière du plus grand péril, ou les évidentes affinités que l’épopée entretient avec le discours hagiographique (Session IV : Émotions transcendantes) ? Comment les sociétés de l’Europe médiévale se construisent-elles grâce aux liens émotionnels qui les resserrent dans et par l’épopée (Session V : Communautés épiques) ?

Les communications et débats de cette manifestation se verront publiés dans des actes.

Ce colloque international organisé par le CIHAM (UMR 5648) a bénéficié de l’aide du Fonds Recherche de l’ENS de Lyon et du programme de recherche espagnol Formas de la Épica Hispánica: Tradiciones y Contextos Históricos II (FEHTYCH II) dirigé par Alberto Montaner, que nous remercions pour leur généreux soutien. Nous sommes également reconnaissants à l’agence Lyon Gerland Debourg de la BNP Paribas pour l’impression des supports de communication, puis au TNP de Villeurbanne et à Julien Tiphaine pour la mise en espace de sa Chanson de Roland lors d’une séance spéciale à l’ENS de Lyon.

* Damien Boquet et Piroska Nagy, Sensible Moyen Âge. Une histoire des émotions dans l’Occident médiéval, Paris, Seuil, 2015 (L’Univers historique) ; La Chair des émotions, sous la dir. de Damien Boquet, Laurence Moulinier-Brogi et Piroska Nagy,  Médiévales, 61, 2011 ; Barbara H. Rosenwein, Emotional communities in the Early Middle Ages, Ithaca, Cornell University Press, 2007 ; idem, Generations of feelings. A History of Emotions, 600-1700, Cambridge, Cambridge University Press, 2015 ; Rache - Zorn - Neid. Zur Faszination negativer Emotionen in der Kultur und Literatur des Mittelalters, sous la dir. de Martin Baisch, Evamaria Freienhofer et Eva Lieberich, Göttingen, V+R Unipress, 2014 ; Blandine Longhi, La Peur dans les chansons de geste (1100-1250) : Poétique et anthropologie, thèse soutenue à Paris IV-Sorbonne sous la direction de Dominique Boutet, 2011.
Colloque international
Jeudi 17 Mars 2016 - Vendredi 18 Mars 2016
Lyon
Mots clés: