slideshow slideshow slideshow slideshow slideshow slideshow slideshow slideshow slideshow

Vous êtes ici

Les « hommes illustres » entre mondes chrétiens et musulmans

Journée d'étude organisée par C. Caby et A. Montel

Lyon, CIHAM, jeudi 15 novembre 2018

Entre la fin du Moyen-Âge et le début de la première modernité, la création savante et artistique de l’Italie renaissante s’est emparée de l’imaginaire des grands hommes, sous la forme de recueils de notices biographiques, de séries de portraits peints, de collections d’épitaphes ou encore de simples listes de noms. À la croisée des disciplines, des genres littéraires, des arts, mais aussi des langues, le répertoire biographique des « hommes illustres » s’y impose comme un motif majeur de la conscience historique, honorant des personnages du passé ou du présent, des hommes de guerre ou de gouvernement, des savants ou des artistes. Ce sont les modèles, les usages et les évolutions de cette conscience historique que cherche à éclairer le programme « Hommes illustres » porté par l’École Française de Rome, en partenariat avec le Centre Roland Mousnier, le CIHAM/UMR-5648 (Université Lyon II-CNRS) et le Dipartimento di Lettere e Filosofia de l’Università degli Studi di Firenze. Or, en terre d’Islam, la production lettrée a très tôt fait une large place à cette matière biographique en tant que mode d’écriture de l’Histoire : elle y est en effet caractérisée par un genre qui apparaît au début du iie/viiie siècle, celui des dictionnaires biographiques (ṭabaqāt). Ces recueils pouvaient regrouper des milliers de notices relatives à des personnages choisis selon des critères particuliers (transmetteurs du ḥadīṯ, juristes, poètes, médecins…) et parfois étranges (ainsi un répertoire des poètes qui portaient le nom de Muḥammad, composé par l’Égyptien al-Qifṭī). Cependant, cet intérêt pour le motif biographique a pu prendre d’autres formes, plus classiques : c’est notamment le cas de développements biographiques insérés au fil des chroniques, vantant tel ou tel sultan, listant ses expéditions et ses succès ; mais aussi de récits proprement hagiographiques exaltant les valeurs d’un pieux personnage, voire d’un saint dans le cas de l’Islam d’Occident. Quelques personnages éminents ont par ailleurs fait l’objet d’un traitement monographique, comme certains figures semi-légendaires de l’Antéislam, mais aussi le Prophète lui-même, auquel Ibn Isḥāq (85/704-150/767) consacra une Vie avec l’objectif de mesurer l’Histoire du monde à l’aune de ses faits et gestes. En réponse à l’invitation du projet « Hommes illustres » à développer des comparaisons avec d’autres espaces que l’Italie, qui constitue le cœur du programme, cette journée lyonnaise s’efforcera donc de proposer, en guise de contrepoint, quelques études de cas tirés des pratiques des terres d’Islam. Dans une démarche comparatiste largement exploratoire, nous faisons en effet le pari que l’analyse de diverses écritures biographiques, développées en Orient comme en Occident musulman, pourrait faire émerger des points de convergence avec les pratiques de l’Occident chrétien et de l’Italie renaissante, ou à l’inverse des divergences manifestes. On se devra enfin de poser la question des influences, bien qu’elles soient de toute évidence difficiles à cerner. Le Libellus de viris illustribus apud Arabes composé à Rome par Léon l’Africain, peut à cet égard constituer un observatoire exceptionnel. Son auteur, formé à Fès dans les premières années du xe/xvie siècle, maîtrisait pleinement les codes des dictionnaires biographiques que l’on produisait en Occident musulman ; il écrivait pourtant à destination du public lettré de l’Italie renaissante, adaptant son discours pour proposer, à l’image de sa Description de l’Afrique, une écriture « de l’entre-deux ».

Cécile Caby (CIHAM, Lyon 2)
Aurélien Montel (CIHAM)

Programme

titres et participants sous réserve
10h00 – Cécile CABY et Aurélien MONTEL – Introduction
10h30 – Sébastien GARNIER – Le motif biographique dans les Adilla d’Ibn Šāmmaʽ
11h15 – Jérémie RABIOT – Hommes illustres dans la Nuova Cronica de Giovanni Villani
12h15 – Adrien DE JARMY – Biographies du Prophète
13h00 – Pause
14h30 – Vanessa VAN RENTERGHEM – Ṭabaqāt orientales (titre à préciser)
15h15 – Aurélien MONTEL – Libellus de Léon l’Africain
16h15 – Clémence REVEST – (titre à préciser)
17h15 – Cécile CABY et Aurélien MONTEL – Conclusions

Journée d'étude
Jeudi 15 Novembre 2018
Lyon
Mots clés: