slideshow slideshow slideshow slideshow slideshow slideshow slideshow slideshow slideshow

Vous êtes ici

Alfonso de Palencia

TRAVAUX EN COURS ET PERSPECTIVES

 

 

Les Gesta Hispaniensia du castillan Alfonso de Palencia (1423-1492), sont considérés par les spécialistes du xv e siècle comme une source historique de premier plan. Jusqu’à une date récente, cependant, seules les première et quatrième Décades « de son temps » bénéficiaient d’éditions scientifiques bilingues latin-castillan. Le reste de la production de l’auteur, riche d’une diversité caractéristique de l’humanisme italien dont elle se nourrit (deuxième et troisième Décades, Guerre de Grenade, traductions, ouvrages lexicographiques, traité de géographie et de toponymie, correspondance avec de grands acteurs de la vie intellectuelle et politique, notamment) est encore en grande partie inédite.
Presque vingt ans après les éditions de la Perfección del triunfo militar (Durán Barceló, 1996), de la première Décade des Gesta Hispaniensia (Tate et Lawrance, 1998), et dans le sillage de la thèse de Madeleine Pardo (Alfonso de Palencia, historien, 1999), l’œuvre de l’auteur suscite aujourd’hui un légitime regain d’intérêt parmi les chercheurs. Ainsi, en 2012, Susanna Allés Torrent a soutenu une thèse intitulée « Parallelae sive Vitae illustrium virorum » (Las vidas de Plutarco, Sevilla 1491). Estudio y edición crítica de la traducción de Alfonso de Palencia de las vidas compuestas por Donato Acciaiuoli, Leonardo Bruni y Guarino Veronese, travail suivi par la publication de la traduction par Palencia des Vitae Hannibalis et Scipionis de Donato Acciaiuoli (Brepols, 2014). En 2013, Julio Martín Romero a publié la première édition critique de la Batalla campal de los perros contra los lobos aux éditions du Cilengua. Enfin, un manuscrit de la deuxième partie des Antigüedades de España, longtemps présumé perdu, a récemment été découvert, en parallèle, par Francisco Bautista, qui lui a consacré un article dans le Boletín de la Real Academia Española (2013) et Javier Durán Barceló, qui l’a édité en 2014.
Devant l’effervescence des récents travaux d’édition et études consacrés à l’humaniste, ces journées se proposent de réunir des spécialistes d’Alfonso de Palencia, afin de dresser un bilan des travaux récents et en cours et de les inscrire dans un cadre de travail collectif pour les prochaines années.

 

 

JEUDI 9 JUIN
Bâtiment F Salle 106
14h30. Accueil des participants
14h45. Ouverture du séminaire par Carlos Heusch et Denis Menjot
15h00. Présentation par Alice Carette
SESSION 1 : AUTRES TEMPS, AUTRES LIEUX
15h15. Francisco Bautista (Universidad de Salamanca)
« La caída del reino visigodo en las Antigüedades de España »
15h45. Matías Ferrera (École Nationale des Chartes)
« Les Gesta non hispaniensia, actualités étrangères dans les Décadas d’Alfonso de Palencia »
16h15. Pause et débat
17h30. Clôture de la séance

VENDREDI 10 JUIN
Bâtiment F Salle 106
9h00. Accueil des participants
SESSION 2 : HISTOIRE ET SUBJECTIVITÉ
9h15. Jeremy Lawrance (University of Nottingham)
« Alfonso de Palencia : la Historia y la sátira »
9h45. Alice Carette-Ismaïl (Université Grenoble-Alpes/CIHAM)
« Les affects dans le Bellum adversus Granatenses »
10h15. Débat et pause
SESSION 3 : PERSPECTIVES ÉDITORIALES
11h00. Susanna All és Torrent (Columbia University)
« Editar a Alfonso de Palencia digitalmente »
11h30. Débat
12h15. Clôture des journées
12h30. Déjeuner à l’ ENS

Séminaire d’Études Hispaniques Médiévales
Jeudi 9 Juin 2016 - Vendredi 10 Juin 2016
Lyon
Mots clés: